Weborama mesure d'audience et statistiques




 









plante un beau palmier dans ton jardin

                 

       

planter un palmier



Quand ?

. La plantation d'un Palmier n'a rien de bien différent à la plantation d'un autre arbre, il convient simplement de respecter les exigences propres à ce type de végétal.

" A la sainte Catherine, tout bois prend racine "

. C'est vrai, sauf pour les Palmiers.

. Pourquoi ?    Les Dicotylédones, en règle générale, interrompent leur croissance en Automne, à ce moment, la sève présente dans les hauteurs de la plante descend dans les racines qui en profitent pour pousser.    C'est donc à cette époque que la plante s'ancre dans le sol et s'installe le plus facilement.    C'est aussi pour cette raison que les plantes caduques perdent leurs feuilles, par absence de sève dans les rameaux.

. Pour les Palmiers, qui sont des Monocotylédones, c'est totalement différent.    La croissance n'est pas totalement interrompue en Automne / Hivers, elle est uniquement ralentie, et cela plus ou moins suivant l'endroit où l'on vit.    Par contre, les racines des Palmiers ne se développent uniquement que dans une terre chaude, ce qui n'est plus le cas entre Novembre et Avril.    Il vaut donc mieux prendre soin d'éviter cette période, et attendre début Mai voire Juin, avant les beaux jours.    Ainsi, notre Palmier trouvera, une fois passée la phase de stress due à la plantation, une longue période chaude et lumineuse, pendant laquelle il pourra reprendre facilement sa croissance, bien s'ancrer dans le sol  et commencer son acclimatation.

. De plus, même en y faisant attention, les racines sont souvent abîmées lors du dépotage ou de la plantation, un coup de pelle malheureux est si vite arrivé ...    La cicatrisation de ces éventuelles blessures ne se fera qu'avec la croissance des racines.

. Si, par contre, on plante un Palmier trop tard dans la saison, son système racinaire n'aura pas le temps de s'installer, ni de cicatriser des suites de la plantation, ce qui peut favoriser la pourriture des racines ou les attaques parasitaires par ces lésions accidentelles.    La plante sera affaiblie, et cela juste avant de devoir affronter l'Hiver.    Elle sera donc beaucoup moins résistante au froid, à l'humidité, aux attaques fongiques.    Bref, un Palmier planté tard dans la saison voit une grande partie de ses chances de survie diminuer.    Vous l'aurez compris, mieux vaut le conserver dans son pot et attendre l'année suivante.



Comment ?

. Au préalable,  je choisis le genre de Palmier qui trouvera place dans mon jardin en m'assurant de sa compatibilité avec notre climat et des moyens à ma disposition pour aider son acclimatation.    Ensuite, je détermine l'emplacement optimum en fonction des besoins de la plante et bien sûr de l'esthétique générale du jardin (  Attention  il faut anticiper le diamètre futur de la couronne de palmes, pour un Phoenix canariensis, elle dépasse 5m à l'âge adulte ).

. Le trou doit être le plus grand et profond possible, au moins 20 cm en tous sens de plus que la motte.    Je défonce, en plus, copieusement le fond du trou à la barre à mine Fig. 1.

. Mon mélange, pour 100 L environ, est constitué comme ceci :    40 L de la terre retirée du trou, 10 L de tourbe blonde, 20 L de terreau spécial pour plantes méditerranéennes, auquel j'ajoute 10 L de sable et 20 L de pouzzolane, ces deux derniers ingrédients assurent le drainage du mélange.    Le respect de ces proportions peut varier d'un genre de Palmier à un autre, ceci dit, on est pas à 1 L près non plus.

. Je regarnis le fond du trou sur 30 cm d'épaisseur, et j'ajoute une bonne poignée de corne broyée et de sang séché pour engraisser, je mélange puis je tasse, un peu.

. Ensuite, je positionne le Palmier en vérifiant que le collet ne soit ni trop haut ni trop bas, et je réajuste si nécessaire, puis je regarnis le tour de la motte jusqu'à moitié.    Là, j'arrose abondamment, puis j'attends que l'eau se soit totalement évacuée.    Si le mélange est bien drainant, ça ne demande pas plus de 5 mn Fig. 2.

. Enfin, je termine en remplissant le trou avec le reste de mon mélange, jusqu'au collet du Palmier et j'arrose à nouveau.

Nota: La première année de plantation, il faut arroser souvent, pour aider et stimuler la pousse des racines, mais de toutes façons, les Palmiers poussent mieux quand ils ont suffisamment d'eau en Été.    Personnellement, j'arrose trois fois par semaine.

planté un palmierFig. 1    Le trou de plantation doit être au moins 20 cm en tous sens plus grand que la motte.
planté un palmierFig. 2    A ce stade, j'arrose abondamment, afin de m'assurer du bon niveau de la plante, et de tasser naturellement le mélange.
planté un palmier
Et voilà, maintenant, il n'y a plus qu'à le regarder pousser.

                 
 


Copyright © 2018. Tous droits réservés.fairesoimeme.net
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
vendredi 13 juillet 2018