Weborama mesure d'audience et statistiques




 









bouturage de rosier

                         



La multiplication d'un rosier peut être réalisée de différentes façons : par marcottage, par semis, par prélèvement de drageons... L'avantage du bouturage, qui se pratique de la fin du mois d'août au mois d'octobre, c'est qu'il est facile à réussir.
bouture de rosier

1. choisir la tige de rosier


Il s'agit d'abord de sélectionner un rameau parmi les pousses de l' année qui ont fleuri. Veillez à choisir une tige saine, sans signe de maladie et bien droite de préférence.
bouture de rosier

2. préparation de la bouture


Préparation de la bouture
Vous n'en garderez que la partie moyenne (soit 15 à 20cm), en coupant en biais la partie haute au-dessus d'une feuille.
Eliminez délicatement toutes les feuilles, à l'exception des 2 plus hautes, et en n'abîmant pas les bourgeons portés par la tige. De même, enlevez les épines à la base. Ces petites "blessures" favoriseront le processus d'enracinement.


3. bouturage


Trempez la base de la bouture dans l'eau, puis dans de l'hormone de bouturage, dont vous ferez tomber l'excédent en tapotant avec un doigt.

Plantez ensuite dans un pot rempli d'un terreau léger, ou un mélange à parts égales de sable et de tourbe. Il est tout à fait possible d'installer plusieurs boutures (pas trop serrées) dans un même contenant.

Maintenez l'humidité mais sans excès. En quelques semaines, des racines doivent se former à la base de la tige. Il est alors préférable de transplanter chaque bouture dans un pot individuel, où elle peut passer l'hiver, à moins que vous ne préfériez après une nouvelle attente de quelques semaines mettre en terre ce nouveau plant.


               
 


Copyright © 2018. Tous droits réservés.fairesoimeme.net
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
vendredi 13 juillet 2018